• Les antiseptiques

     

                  Un antiseptique est un produit qui permet de supprimer ou d’empêcher le développement de bactéries ou de virus. Il ne faut pas confondre désinfectant et antiseptique.

                Les antiseptiques sont utilisés sur des tissus vivants, on parle de désinfectants pour l’usage sur des surfaces inertes (matériels médicaux ou autres). Un antiseptique peut-être fongicide*, bactéricide, virucide*, sporicide* mais en général l’antiseptique cumule l’ensemble de ces fonctions. Les antiseptiques sont appliqués localement sur la zone à traiter. Une antiseptie étroite est notamment nécessaire avant une intervention chirurgicale ce qui requiert un protocole et des précautions particulières pour éviter qu’un germe ne pénètre dans le corps et ne provoque par exemple une infection.

    Les antiseptiques sont capables d'inhiber la croissance des micro-oraganismes (bactériostase, fongistase, virustase) ou d'avoir une action létale (bactéricidie, fongicidie, virucidie, sporicidie). Certains antiseptiques présentent ces deux actions en fonctions de leurs concentrations.

     

                Pour tester l’efficacité des propriétés antiseptique des huiles essentielles de lavande, nous avons alors fait des aromatogrammes*, que nous avons réalisés trois fois à intervalle régulier pour pouvoir confirmer nos résultats.  

    Nous avons testé ces propriétés sur deux bactéries différentes : Escherichia coli et Staphylococcus epidermidis.

     

    Pour la réalisation de nos aromatogrammes nous avons utilisé :

                   Des boites de pétri gélosées

                   Des disques stériles

                   Des pipettes

                   Des écouvillons*

                   Un vortex

                   De l'eau physiologique

                   Des disques stérilisés

                   Des pinces stérilisées

                   Du papier filtre

                   Deux suspensions bactériennes

                   Trois huiles essentielles de lavande

                   De la biseptine (antiseptique et désinfectant du commerce)

                   De l’huile essentielle de Tea tree

     

    Nous avons effectué ce travail en atmosphère stérile, sous une hotte PSM (Poste de Sécurité Microbiologique).

     

    Protocole :

     

                   Préparer la dilution de la suspension d’Escherichia coli au 1/100ème  avec de  l’eau physiologique (0,1 mL de suspension dans 10 mL d’eau physiologique), puis mélanger à l'aide du vortex. Nous ne diluons pas la suspension de Staphylococcus epidermidis car cette bactérie forme des colonies beaucoup plus petites.

                   Tremper un écouvillon dans une suspension bactérienne puis faire des stries assez serrées sur la gélose* en la tournant d'un quart de tour, trois fois.

     

                    Laisser sécher la gélose et répéter l'action sur toutes les boites de pétri    

                (deux boîtes pour chaque bactérie)

     

    Une fois toutes les boites sèches :

                   Saisir un disque avec une pince et le tremper dans une huile essentielle

                   Le poser sur la gélose selon une disposition précise

                   Répéter l'action avec toutes les huiles essentielles sur toutes les boites de pétri.

                   Fermer les boîtes de pétri et les laisser incuber 24h à 37°C. 

    Les antiseptiques       Les antiseptiques

     Photo d’aromatogramme sur E  scherichia coli    Photo d’aromatogramme sur Staphyloccocus epidermis

    Les antiseptiques

    Schéma de la disposition des différents disques sur la gélose

     

    Nous pouvons remarquer sur les photographies ci-dessus qu’il y a différentes circonférences de cercles d’inhibition de la culture bactérienne selon les produits utilisés. On voit qu’il y a un ordre croissant à ces circonférences : huile essentielle de Tea tree, de lavandin, de lavande fine, de lavande aspic et biseptine.

             Nous observons aussi que les huiles essentielles de lavande agissent plus sur la bactérie Staphylococcus epidermidis que sur la bactérie Escherichia coli. Tandis que la biseptine agit sur les deux.

     

             Ces aromatogrammes nous ont permis de démontrer que la lavande a bien des propriétés antiseptiques.

    Nous avons pu constater que l’huile essentielle de lavandin a un effet antiseptique moins fort que l’huile essentielle de lavande fine qui elle-même a un effet plus faible que l’huile essentielle de lavande aspic.

              Mais surtout, nous avons pu mettre en évidence le fait que les huiles de lavande ont un effet différent selon les bactéries

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :